CHRISTELLE MORANCAIS, NOUVELLE PRESIDENTE DES PAYS DE LA LOIRE

Bruno Retailleau, en application de la loi sur le cumul des mandats a choisi de rester au Sénat, et donc il lui fallait abandonner sa présidence de la Région. C’est la Sarthoise Christelle Morançais qui a été choisie pour lui succéder. Avec 53 voix sur 92 votants, et en l’absence d’autres candidats, son élection a été une formalité. La Région s’est dotée d’une présidente LR qui incarne à la fois la jeunesse et le renouvellement dont le parti fait preuve.

Née en 1975, cette mancelle se consacre, après ses études, au négoce immobilier et fonde sa propre entreprise. Elle adhère à l’UMP en 2002 et reste longtemps simple militante. C’est en 2014 que s’enclenche son parcours : il sera ultra-rapide. Cette année-là l’opposition de droite au Mans, divisée, se cherche d’urgence un candidat de remplacement pour les élections municipales. Inconnue alors, elle est propulsée tête de liste à deux mois seulement du premier tour. Elle mène une campagne éclair et se qualifie pour le second tour. Elle fait même trembler le maire socialiste Jean-Claude Boulard qui dirige l’agglomération depuis trente ans et qui vise un troisième mandat. Distancée de 1.500 voix seulement, Christelle Morançais prend la tête de l’opposition municipale. Elle enchaîne alors les scrutins locaux sans succès, mais toujours avec panache, pour finalement se retrouver sur la liste de Bruno Retailleau pour les élections régionales. Sa liste terminera deuxième de la Sarthe. En juin dernier, après avoir activement soutenu François Fillon, elle brigue un mandat de députée et il s’en est fallu de 56 voix face au candidat de la République en Marche qu’elle ne remporte le siège.

A la tête de la Région, elle s’engage pour respecter le contrat passé avec les ligériens en poursuivant la mise en oeuvre des engagements pris par la majorité régionale. Son objectif est de conserver et de conforter ce qui fait l’unité et l’identité de notre région en renforçant notamment l’équilibre territorial. Le troisième axe d’action de la nouvelle Présidente sera de rapprocher les employeurs des demandeurs d’emploi, en s’attaquant au « mur de bureaucratie ». Elle a d’ores et déjà annoncé qu’elle renonçait à la mairie du Mans. Sa présidence de Région sera donc pleine et entière. Nous lui souhaitons pleine réussite.

Les vice-présidents :
1er vice-président, Antoine CHEREAU (LR) ; 2e Laurence GARNIER (LR) ; 3e Maurice PERRION (UC) ; 4e Lydie BERNARD (UC) ; 5e Paul JEANNETEAU (LR) ; 6e Isabelle LEROY (UC) ; 7e Philippe HENRY (UC) ; 8e Vanessa CHARBONNEAU (LR) ; 9e Roch BRANCOUR (LR) ; 10e Samia SOULTANI (LR) ; 11e Laurent DEJOIE (LR) ; 12e Barbara NOURRY (UC) ; 13e Pierre Guy PERRIER (LR) ; 14e Pauline MORTIER (LR) ; 15e André Martin (LR).